• Ce blog va prendre quelques semaines de vacances pour reprendre le 5 septembre prochain.

    il  n’y aura plus un article par jour mais un voir deux articles par semaine. 

    Bonnes vacances à tous.


    votre commentaire
  • Peu importe le climat, peu importent les latitudes, il y a tellement de choses à découvrir aux quatre coins du globe qu’une vie ne suffira pas pour tout voir de nos propres yeux. Mais ce n’est pas une raison pour rester cloîtrer chez soi, au contraire ! Il faut oser sortir et partir vers d’autres horizons. Du Chili à la Papouasie-Nouvelle-Guinée en passant par les États-Unis ou la Chine, tous les voyageurs trouveront de quoi s’émerveiller parmi la richesse incroyable de notre planète. La preuve en image :


    votre commentaire
  • Peu importe le climat, peu importent les latitudes, il y a tellement de choses à découvrir aux quatre coins du globe qu’une vie ne suffira pas pour tout voir de nos propres yeux. Mais ce n’est pas une raison pour rester cloîtrer chez soi, au contraire ! Il faut oser sortir et partir vers d’autres horizons. Du Chili à la Papouasie-Nouvelle-Guinée en passant par les États-Unis ou la Chine, tous les voyageurs trouveront de quoi s’émerveiller parmi la richesse incroyable de notre planète. La preuve en image :


    votre commentaire
  • Peu importe le climat, peu importent les latitudes, il y a tellement de choses à découvrir aux quatre coins du globe qu’une vie ne suffira pas pour tout voir de nos propres yeux. Mais ce n’est pas une raison pour rester cloîtrer chez soi, au contraire ! Il faut oser sortir et partir vers d’autres horizons. Du Chili à la Papouasie-Nouvelle-Guinée en passant par les États-Unis ou la Chine, tous les voyageurs trouveront de quoi s’émerveiller parmi la richesse incroyable de notre planète. La preuve en image :


    votre commentaire
  • Hiver 2015. Durant l'absence prolongée des propriétaires, une villa de la banlieue parisienne est le théâtre d'un crime atroce. Lorsqu'il arrive sur les lieux, le capitaine Magne découvre avec effroi que le corps n'est plus reconnaissable. Pas de vêtements, pas de papiers : l'identification s'annonce compliquée.

    Décembre 1944. Londres. Un officier américain scrute avec inquiétude le brouillard qui plombe le ciel de l'Angleterre. Il projette de traverser la Manche au plus vite rejoindre la France où il doit préparer l'arrivée prochaine de ses hommes. Le mauvais temps s'éternise mais bientôt, une proposition inattendue va faire basculer son destin.

    Soixante-dix ans plus tard, elle confrontera les enquêteurs du quai des Orfèvres à l'un des mystères les plus stupéfiants qu'ils aient jamais rencontrés.

    Une vraie réussite ce livre, un vrai page turner, des répliques à hurler de rire, un excellent thriller, enfin tous les ingrédients pour passer un très bon moment de lecture, vivement le prochain !

    **** 

    (*Moyen    **Bon    ***Très bon    ****Excellent)


    votre commentaire
  • Le principe du rhum arrangé existe depuis au moins la création du rhum et permet d'adapter sa préparation à ses goûts, qu'ils soient fruités, acides ou sucrés. Découvrez ici l'une des innombrables recette possible !

    Le rhum est un alcool originaire des Antilles produit à base de canne à sucre, il fait partie des spiritueux. Blanc, ambré ou épicé, le rhum se marie parfaitement avec des préparations à base de fruits comme l'ananas ou la banane. Son bon goût légèrement sucré est idéal pour préparer des recettes dites «arrangées» où les fruits et les épices dégagent leurs arômes pendant des mois dans l'alcool. Facile à faire, le rhum arrangé est le compromis parfait pour changer des mélanges classiques mais également le moyen de créer un alcool à votre image. Vanille, gingembre, piment… Toutes les épices sont tolérées pour ce type de préparation, tout comme les fruits, qu'il s'agisse de banane, de fraises ou encore d'orange. Découvrez le processus pour réaliser vous-même votre rhum arrangé à la maison. Il faudra vous armer de patience avant de le déguster mais le jeu en vaut la chandelle.

     

    Pour réaliser cette recette, suivez les étapes ci-dessous :

     

    Rhum arrangé

     

    Ingrédients :

     

    - 70 cl de rhum blanc

    - 2 gousses de vanille

    - 10 fraises

    - 1 piment rouge

    - 4 rondelles d'ananas

    - 8 cl de sucre de canne

    - 4 litchis

     

     

    Préparation :

     

    1. Commencez par couper vos fruits en petits morceaux. Ouvrez vos gousses de vanille en deux.

     

    2. Dans une bouteille pouvant contenir environ 1,5 litre et hermétique, versez votre rhum.

     

    3. Ajoutez les morceaux de fruits, le sucre de canne, le piment et les gousses de vanille.

     

    4. Laissez mariner pendant au minimum trois mois votre préparation à température ambiante pour que les arômes se dégagent bien.

     

    5. N'hésitez pas à goûter votre préparation au fur et à mesure de la macération afin de vous assurer qu'un ingrédient ne prenne pas le dessus sur l'autre.

     

    6. Si cela est le cas, filtrez votre mélange et réajustez-le à votre goût.

     

    L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

     


    votre commentaire
  • Je vous préviens, vous allez craquer pour ces cailloux tout choux.

    Pas de doutes, vous aurez envie de les serrer dans vos bras, ou plutôt dans le creux de vos mains : mais attention ils ne sont pas si doux, ce sont des cailloux !

    Cette artiste nommée Akie Nakata, que vous pouvez retrouver sur son Facebook, nous illusionne en peignant des animaux attendrissants sur de petites pierres. L’artiste prône un total respect du minéral, une harmonie sans concession avec ces éléments de la Nature qui ont eux aussi leur vibration.

     

    On vous laisse admirer ce travail minutieux mais surtout à croquer... Enfin attention à vos dents tout de même !

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • L’une des principales caractéristiques de la vieillesse repose dans la solitude que l’on peut ressentir. Peu à peu, nous voyons nos proches partir, et nos enfants mener leur vie normalement, de façon libre et indépendante, constituant à leur tour une famille. Ce qui représente le but et la fierté de tous parents est simultanément une source d’amertume.

    Peyo

    Si les maisons de retraite offrent aux personnes âgées une vie sociale plus importante que si elles restaient seules chez elles, il n’en demeure pas moins que leur solitude reste palpable, ne serait-ce que psychologiquement. Pour pallier celle-ci, un Ehpad de Dijon a fait l’audacieux pari d’accueillir un cheval, afin qu’il puisse tenir compagnie aux pensionnaires, et les rendre davantage heureux.

    La scène peut sembler surréaliste, comme une scène de L’Auberge Espagnole de Cédric Klapisch : un cheval se promène dans les couloirs d’un établissement médicalisé. Clopin-clopant, le cheval erre, passe devant des dizaines de personnes âgées qui le caressent dans des élans de tendresse et d’affection. Ce cheval, il a quatorze ans. Il s’appelle Peyo, et deux fois par mois il rend visite aux résidents de l’Ehpad des Vergers de Dijon, sous la surveillance bienveillante de son dresseur, Hassen Bouchakour. 

    Cette audacieuse initiative a pour but avoué d’améliorer le moral des patients. Il est médicalement prouvé que le contact avec un animal de compagnie a des vertus thérapeutiques, des effets bénéfiques sur la santé. Paradoxalement, nous pouvons ressentir plus de proximité avec un animal qu’avec un être humain, comme l’explique l’aide-soignante Sandrine Bougenot à France Bleu : 

     

    « Nous, soignants, nous pouvons travailler tous les jours, pendant plusieurs semaines pour établir un lien avec une personne malade, en vain. Lui arrive, et la personne va immédiatement lui parler, le caresser, parfois même se lever ».

    Le plus beau, c’est que Peyo a une totale liberté : il rend visite à qui il veut, se promène comme il le souhaite. Ainsi, il a ses patients préférés, vers lesquels il se dirige tout naturellement pour des échanges de bonheur bimensuels. Non seulement les personnes âgées s’attachent au cheval, mais elles s’attachent aussi à Hassen, le dresseur. Tous deviennent des amis. Bien sûr, le cheval est nettoyé avant chaque visite par mesure de précaution, et l’on s’assure qu’il ne défèque pas à l’intérieur de l’établissement. Le docteur Marie Lombard vante les vertus apaisantes de l’animal avec un patient souffrant de la maladie d’Alzheimer : 

    « C'est un monsieur très anxieux qui peut devenir violent en période de stress intense, mais quand il a rencontré Peyo, le courant est tout de suite passé, le cheval l'apaise. Depuis, il a accroché une photo du cheval à côté de sa table de chevet et dès qu'il sent l'angoisse s'emparer de lui, il la regarde et ça le canalise, pas besoin alors d'ingérer un médicament, sa consommation a significativement baissé ».

    Pour l’instant expérimentale, cette pratique d’avoir recours à un animal pour soigner des patients pourrait se généraliser et s’installer dans de plus en plus d’établissements, si elle prouve son efficacité sur le long terme.


    votre commentaire
  • Pour la plupart d’entre nous, l’Autriche est avant tout célèbre pour ses sommets enneigés, ses stations de ski et la beauté de sa capitale. Mais le pays abrite certains lieux absolument grandioses, à l’instar de « Eisriesenwelt » : la plus grande grotte de glace du monde !

    Pour accéder à ce lieu particulièrement insolite, il faut se rendre à une cinquantaine de kilomètres de Salzbourg, dans la petite ville de Werfen. Une fois sur place, l’objectif sera d’accéder massif de Tennen, la chaîne de montagnes dans laquelle se trouve la fameuse grotte. Selon les géologues qui l’ont étudié, elle se serait formée durant la période Tertiaire, soit entre - 66 Ma et - 2,58 Ma. Mais n’allez pas croire qu’elle est pour autant connue de tous depuis aussi longtemps.

     

    En réalité, Eisriesenwelt n’a été découverte qu’en 1879, par l’explorateur autrichien Alexander von Mörk. Aujourd’hui, l’immense espace creusé au cœur de la montagne (qui cumule notamment près de 40 kilomètres de tunnels et de cavités, ndlr) a été aménagé afin de le rendre plus accessible et surtout, de manière à assurer la sécurité de celles et ceux qui s’y rendent.

    Vous souhaitez vous y rendre et en prendre plein la vue ? Pour cela rien de plus simple, il suffit de faire le trajet et une fois sur place, vous ferez la rencontre de guides spécialement formés pour cette excursion unique par l’office du tourisme local. Le meilleur moment pour aller observer les stalagmites et les parois glacées est de mai à octobre. Prenez vos précautions en vous habillant chaudement et ce même si vous y êtes en été car à l’intérieur, les températures y sont toujours basses, et les courants d’air augmentent la sensation de froid.

     


    votre commentaire
  • Certains parleront de marketing opportuniste, d’autres salueront le dévouement de la marque de vêtements à la cause animale, toujours est-il que pour la première fois de son histoire, Lacoste va changer son logo le temps d’une série limitée de polos, remplaçant le crocodile par d’autres espèces en voie d’extinction.

     

    Le logo de Lacoste est indéniablement l’un des plus facilement identifiables au monde. Ce petit crocodile vert est aussi célèbre que la virgule de Nike ou les trois bandes blanches d’Adidas. En 85 ans, la bête a très peu changé. Le mythique crocodile a toutefois cédé sa place à des marsouins du golfe de Californie, tortues Batagur de Birmanie, lépilémurs septentrionaux, rhinocéros de la Sonde, et autres saolas. Autant d’espèces menacées qui ont été cousues sur 1775 polos que l’on peut dès maintenant acheter en ligne sur le site de Lacoste pour soutenir l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. 

    Baptisée « Save Our Species » ("Sauvez nos espèces", ndlr), la collection est actuellement à l’honneur à l’occasion de la Fashion Week à Paris. Déjà en rupture de stock pour certains modèles, les polos coûtent chacun 150 euros, soit cinquante euros de plus qu'un polo Lacoste standard. Dix espèces en voie d'extinction sont donc autant de modèles proposés. 

    « Pour chaque espèce, le nombre de polos produits correspond au nombre de spécimens encore présents dans la nature. Allant de 30 exemplaires pour le Marsouin du Pacifique à 450 exemplaires pour le Cyclure de l’île Anegada. Cette équivalence entre x polos et x espèces menacées est un élément clé dans le projet développé avec l’UICN pour sensibiliser le grand public », affirme ainsi Bertille Toledano, présidente de l’agence de publicité BETC à CBNews. 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique