• Tout le monde cache quelque chose. Votre voisin, votre femme, votre ami. Et si vous pouviez tout savoir ? Connaître leurs peurs, leurs secrets intimes ? 

    Comme dans "L'œil de Caine", un reality show qui fascine l'Amérique. Dix candidats, dix secrets. 

    Des gens comme vous et moi. Enfin comme vous surtout. Parce que moi, je ne suis pas au programme: je suis l'invité surprise. 

    Celui qui rôde en attendant son heure. Celui qui va les embarquer là où rien n'est prévu. Dans mon jeu sanglant. Mon propre mystère.

    Quel ennui, j'ai arrêté ma lecture à la page 200, je n'ai pas pu allé plus loin ! je suis sûr que pour beaucoup cela sera une bonne lecture, mais pour moi cela n'a pas fonctionné, ce n'est pas si grave, cela m'arrive de temps en temps, je ne peux pas tout aimer !! Désolé Karine sarcastic


    votre commentaire
  • Partez en croisière avec le maître du polar anglais.1931 : Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale, quittent New York à bord du transatlantique Empress of Britain. Dans les luxueuses cabines de première classe, ils font la connaissance de la très anglaise Miss Charnwood, et de sa nièce, Diana. Celle-ci est non seulement ravissante, mais également l'unique héritière du richissime financier international Fabian Charnwood. Les deux hommes entreprennent de la séduire afin de mettre la main sur une partie de sa fortune. Alors que leur opération semble sur le point de réussir, un meurtre vient soudain mettre un terme à tous leurs espoirs et les plonger dans une spirale infernale. 

    Un roman qui commence comme ceux d'Agatha Christie, beaucoup de rebondissements mais avec quelques longueurs. Un roman à lire pendant les vacances mais qui ne me laissera un souvenir mémorable.

     


    votre commentaire
  • Southampton, quartier rouge. Le corps d'un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose... son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s'empare de la ville. 

    Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l'Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. 

    Le commandant Helen Grace est chargée de l'enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l'arrêter avant qu'il ne frappe à nouveau.

    Moins d'originalité que dans son premier opus, je me suis très vite ennuyé. Dommage.


    votre commentaire
  •  

    Selon la "théorie des six", énoncée en 1929 par le Hongrois Frigyes Karinthy, tout individu sur terre peut être relié à n'importe quel autre par une chaîne de connaissances ne comptant pas plus de cinq intermédiaires. Ainsi, chacun de nous est à six poignées de main de n'importe quel habitant du fin fond de la Mongolie-Extérieure. Cet auteur ne s'attendait certainement pas à ce que sa théorie devienne un jour le mode opératoire d'un tueur en série. Julien Dussart lance pourtant ce défi à la police: il annonce qu'il a décidé de tuer "quelqu'un" et que la seule façon de l'arrêter consiste à comprendre sa logique. Qui sera la sixième cible? La réponse à cette énigme permettrait au commissaire divisionnaire Sophie Pont de sauver les cinq premières victimes. Enfin... quatre. Le premier cadavre est retrouvé, le jeu peut commencer...

    Comme toujours Jacques EXPERT nous livre un excellent thriller addictif que j'ai lu rapidement et avec un très grand plaisir.


    votre commentaire
  • Drogue, esclavage sexuel, meurtres, corruption, pédophilie... Au cœur d’un village qui borde l’autoroute, entre marécages lugubres et forêts profondes, un monstre se déploie.

    Depuis la Souille, sa datcha située au cœur de la forêt, l'Ours dirige son clan d'une poigne de fer. Père incestueux et proxénète aux méthodes cruelles, l'ancien para ne recule devant aucune horreur pour étendre son empire criminel.

    Sa fille, dealeuse et prostituée de force, trouvera un soutien inattendu auprès d'un paisible et solitaire professeur. Elle n'aura dès lors qu’une obsession : attendre froidement l’heure de la vengeance, car si personne ne se souvient de son visage, le monde n'oubliera pas sa colère.

    J'ai découvert l'auteur en lisant d'abord "Le manufacturier" (un grand coup de coeur) je me suis vite précipiter sur ce premier bouquin (merci Karine cool). Une lecture addictive et j'ai adoré. Un roman à ne pas mettre entre toutes les mains, c'est un concentré de terreur, mais c'est extrêmement bien écrit. Bravo ! 

    Mes prochaines lectures vont me paraître un peu fade !!


    votre commentaire
  • Cécile Sanchez, commissaire de police spécialisée en criminologie, en analyse comportementale et en interprétation du langage non verbal, dirige une section d’élite de l’OCRVP, l’Office central pour la répression des violences aux personnes.

    Elle traque les criminels les plus dangereux et déviants de l’Hexagone.

    Entourée par un médecin-légiste aussi compétent qu’excentrique, un groupe méticuleux de la police scientifique et une section d’assaut structurée en meute, Sanchez devra cette fois percer les arcanes d’un tueur au psychisme atypique. Celui qui est rapidement surnommé «le Ramoneur» au sein des services de police, à cause de son penchant pour pénétrer ses victimes à la lame, signe ses actes en dessinant sur les visages des suppliciées un masque mortuaire à l’esthétique sanglante.

    Alors que les enquêteurs luttent pour travailler à couvert, en retardant au maximum la fièvre médiatique, le tueur va accélérer la cadence et modifier son mode opératoire jusqu’à atteindre un niveau de barbarie insoutenable.

    Au fil des investigations, la commissaire va plonger au cœur d’un dossier ténébreux. Heureusement, un spécialiste des profondeurs va la rejoindre en chemin et jouer le rôle d’un Virgile des temps modernes.

    Un thriller prenant qui va vite même très vite, un bouquin presque parfait.


    votre commentaire
  • Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d'une maladie qu'aucun médecin ne parvient à diagnostiquer.

    Un jour, après que son père l'a accompagnée chez l'un de ses confrères, elle disparaît.

    Quatre ans ont passé.

    Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d'Anna a pour héroïne une fillette qui souffre d'un mal étrange et qui s'évanouit sans laisser de traces...

    Le psychiatre n'a dès lors plus qu'un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.

    Ce livre est une excellente découverte dans laquelle j'ai plongé les yeux fermés. C'est un roman que je conseille à tous les fans du genre thriller psychologique car son côté oppressant ne pourra que les enchanter.


    votre commentaire
  • Le 19 novembre 1991, une poignée de paramilitaires serbes massacrent une famille à Erdut, un village de Croatie. Laissé pour mort, un garçonnet échappe aux griffes des tortionnaires, les Lions de Serbie. Un quart-de-siècle plus tard, l'avocate Irena Ilić tente de remonter la piste jusqu'à la tête du commando, le sinistre Dragoljub. 

    Le 1er avril 2017, les cadavres d'une femme et de son bébé sont retrouvés dans la banlieue du Havre, atrocement mutilés. Niché dans le dark Web, un inconnu sous pseudonyme revendique le double meurtre et propose les vidéos de ses crimes à la vente sur son site Internet... Depuis quand sévit-il ? Prêt à transgresser la loi, le capitaine de police Vladimir Radiche s'empare de l'affaire qui sème la panique sur le pays, au risque de voir l'inimaginable s'en échapper. 

    Les deux investigations vont se percuter avec une violence inouïe. L'avocate et le flic ont des intérêts divergents et sont prêts à se livrer une guerre sans merci. Emportés dans l'abîme du terrifiant conflit yougoslave, les enquêteurs évoluent dans un vertige noir, gangrené par la violence et la corruption, où les plus pourris ne sont peut-être pas ceux que l'on croit. Crimes contre l'humanité, meurtres en série, fanatismes religieux, trafics entre mafias sans scrupules, l'étau se resserre au fil des chapitres. Les égouts de l'Histoire finiront par déborder, et vomir des monstres trop vite oubliés. 

    N'ayez pas peur.

    Oui, il y a tout cela dans Le Manufacturier. Non, il n'y a pas d'autre issue. 

    Enorme coup de coeur pour ce livre (c'est le premier de cette année !), mais je dois vous dire que je dois avoir un sérieux problème pour aimer ce genre de livre yes !!

    Chapeau bas Monsieur Köping, vous êtes l'auteur sur lequel il va falloir compter et je vais m'empresser de lire les Démoniaques.


    votre commentaire
  • En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.

    Celle d'une enfant ignorée, seule avec ses peurs.

    Celle d'une femme manipulatrice et cynique.

    Celle d'une tueuse en série froide et méthodique.

    Un être polymorphe.

    Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.

    Une ombre. Une ombre assassine.

    Il ne faut pas passer à côté de ce roman glaçant, une vraie pépite. 

    Merci Karine pour m'avoir fait connaître Estelle THARREAU !


    votre commentaire
  • Norvège, île d'Utøya, 22 juillet 2011.

    - 15h16 : Vêtu d'une tenue paramilitaire arborant les insignes de la police, l'homme stationne sa camionnette contre un bâtiment gouvernemental du centre-ville d'Oslo, puis s'en éloigne d'un pas rapide, arme au poing.

    -15h24 : L'explosion de la camionnette tue 7 personnes.

    -16h57 : L'homme se présente sur l'embarcadère, face à l'île d'Utøya. Déclinant une fausse identité, le faux policier demande aux gardiens de bien vouloir le débarquer sur l'île, afin d'en assurer la sécurité suite à l'explosion d'Oslo.

    -17h18 : Équipé d'un Glock 34, d'un fusil automatique Mini-Ruger 14 et de plus de 1 000 munitions, l'homme pose le pied sur l'île d'Utøya, où se tient le camp d'été des jeunes du parti travailliste. 564 personnes y sont réunies.

    -17h22 : L'homme tire sa première balle.

    -18h34 : L'homme est interpellé par le groupe d'intervention Delta, sans opposer de résistance.

    Sur l'île, les autorités retrouvent 69 cadavres.

    Ce 22 juillet 2011, 50 ans après Lee Harvey Oswald et 16 ans après Timothy McVeigh, un homme devient une célébrité mondiale du crime en quelques minutes. Il s'appelle Anders Behring Breivik et la bête vient juste de naître, à 32 ans. 

    Utøya est un roman basé sur le massacre de masse de Norvège, les écrits intimes de Breivik, les rapports d'enquête de police, le dossier judiciaire, les témoignages croisés de survivants, de proches du tueur, de sa famille. Laurent Obertone, qui s'est rendu en Norvège à plusieurs reprises pour son enquête, y racontera le drame de l'île d'Utøya, la vie et la folie d'Anders Breivik, par le prisme de l'intime. Soit l'occasion de plonger dans la tête du tueur norvégien, un point de vue extrêmement documenté sur les faits et le parcours d'un homme qui a abouti à l'une des plus atroces tueries qu'ait connu l'Occident moderne.

    Travail hyper-documenté. Sur la forme, ça passe ou ça casse… Pour moi ça passe, même si parfois la plongée dans un esprit aussi malsain laisse des relents acides. Un livre qui fait froid dans le dos.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique