• Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.

    Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police fait irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.

    Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.

    Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable ?

    Une lecture en apnée qui fait froid dans le dos. On ne referme pas ce livre sans se poser de multitude de questions.


    votre commentaire
  • Mais il part... de Marie-Sophie VERMOT ★★★★

    Parce qu'il a besoin d'argent pour s'offrir la guitare électrique de ses rêves, Saul accepte de promener quelques heures par semaine une chienne qu'il a sauvée. L'occasion de s'éloigner de ses parents, des révisions du bac français, d'être autonome. Mais, au fil des jours, Saul va nouer une amitié avec le propriétaire de la chienne, atteint du sida...

    C'est court roman simple mais très fort en émotion. Magnifique.


    votre commentaire
  •  

    Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.

    Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.

    Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?

    Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?

    Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

    Les histoires de Michel BUSSI sont tellement différentes et là c'est encore le cas et c'est une vraie réussite. Cela fait du bien de lire ce genre lire.

     


    votre commentaire
  • La mémoire de vignes de Ann MAH ★★★★

    Pour faire partie des rares experts en vins certifiés au monde, Kate doit réussir le très prestigieux concours de Master of Wine. Elle fait pour cela le choix de se rendre en Bourgogne, dans le domaine appartenant à sa famille depuis des générations. Elle pourra y approfondir ses connaissances sur le vignoble et se rapprocher de son cousin Nico et de sa femme, Heather, qui gèrent l’exploitation. La seule personne que Kate n’a guère envie de retrouver, c’est Jean-Luc, un jeune et talentueux vigneron, son premier amour. Alors qu’elle se lance dans le rangement de l’immense cave, elle découvre une chambre secrète contenant un lit de camp, des tracts écrits par la Résistance et une cachette pleine de grands crus. Intriguée, Kate commence à explorer l’histoire familiale, une quête qui la mènera aux jours les plus sombres de la Seconde Guerre mondiale et à des révélations très inattendues.

    Un roman qui ne devrait pas vous décevoir si vous aimez l'histoire, les secrets de famille, le terroirs, et bien évidemment le bon vin !


    votre commentaire
  •  

    Grassouillet, affublé d'un anti-don pour les études, Martin de La Brochette est l'antithèse et le mal-aimé de sa très versaillaise famille BCBG.

    Mais celui qu'"affectueusement" les siens surnomment "p'tit boudin", aidé d'un appétit hors norme pour la vie, n'a qu'une idée en tête : exercer, accompagné de sa femme rondelette qu'il aime plus que tout, la profession, inconcevable dans son milieu, qui l'attire depuis toujours.

    Réussira-t-il à réaliser son rêve d'enfant ?

    Hilarant, c'est caricatural (ou presque !), c'est jubilatoire à lire, et même vous pourriez y verser une petite larme, j'ai adoré.


    votre commentaire
  • La capitaine  Marie Lesaux, fraîchement débarquée au sein de la brigade de protection de la famille de Clermont-Ferrand, se voit confier, sous le sceau de la plus grande des confidentialités, l'étrange mission de tester les capacités de son nouveau coéquipier. Valmont, réputé infaillible et doté d'une puissance de travail sans égale, serait capable d'élucider des affaires non résolues, quelle que soit leur complexité.  De fait, Valmont n'est pas un policier comme les autres, mais bien une somme d'algorithmes, un formidable programme expérimental ultra secret à la puissance de calcul phénoménal mis en place par l'État français pour lutter contre toutes les formes de criminalité  : un savant mélange d'intelligence artificielle et de réalité virtuelle que Marie va devoir appréhender pour mieux comprendre le formidable champs des possibles permis par la police 2.0.  Assistée d'Ethan Milo qui a travaillé sur le projet et qui vit cloué dans un fauteuil des suites d'un attentat, mais en but à l'hostilité de certains de ses collègues, la jeune capitaine va mettre Valmont sur le cas du «  suicide  » d'une fillette d'origine africaine retrouvée au pied d'une tour. La gamine est-elle vraiment tombée toute seule ? Quel crédit accorder à cette rumeur insistante dans les quartiers, entre terreur et légende urbaine, indiquant qu'une «  hyène  »  vaudou, mi-homme, mi-animal, tournerait dans les citées pour «  voler  » des jeunes filles  ? 

    Le fait est que des disparitions ont bel et bien eut lieu et que la population se tait. Un symbole étrange, là où il n'y avait été question que de morts naturelles ou d'accidents, se trouve sur bien des scènes de ce qui va très vite devenir des crimes irrésolus.  Il se trame quelque chose dans l'illusoire banalité des jours...  Marie et Ethan Milo, aidés du programme Valmont, vont bientôt être confrontés à une épouvantable vérité venue du fond des âges.

    Un thriller efficace de 400 pages qui se lisent "presque" d'une traite, et oui je ne voulais pas le lâcher !! Des chapitres courts,  bref un très agréable moment de lecture.


    votre commentaire
  • Monsieur Henri, le charismatique patron du restaurant le Relais fleuri, s’est toujours opposé sans explication à ce que son fils Julien devienne cuisinier. Quand il sombre dans le coma, Julien n’a plus qu’une obsession : retrouver le cahier où, depuis son enfance, il a vu son père consigner ses recettes et ses tours de main. Il découvre alors d’autres secrets et comprend pourquoi Henri a laissé partir sa femme sans un mot. Avec ce roman, Jacky Durand nous offre le magnifique portrait d’un homme pour qui la cuisine est plus qu’un métier : le plaisir quotidien du partage et l’art de traverser les épreuves. Une tendre déclaration d’amour filial, une histoire de transmission et de secrets, où, à chaque page, l’écriture sensuelle de l’auteur nous met l’eau à la bouche.

    Un roman qui se lit vite mais qui est une incroyable leçon de vie, ou chacun pourra s'y reconnaître ou tout du moins y reconnaitre quelqu'un qui lui est proche.


    votre commentaire
  • L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle ★★★★

    Imaginez...

    Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où...

    Son diagnostic est formel: vous êtes en bonne santé, mais vous n'êtes pas heureux.

    Porteur d'une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L'éclairage très particulier qu'il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l'aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d'une existence à la hauteur de vos rêves.

    On aime ou n'on n'aime pas ce genre livre, et bien moi j'ai adoré. Ce livre nous fait beaucoup réfléchir, analyser, penser, avoir de belles remises en questions sur notre propre vie. C'est très enrichissant. Je vous conseille vivement cette lecture. 


    votre commentaire
  • Cassandra est mariée depuis un an avec Matthew, et leur bonheur semble sans nuages.

    Jusqu'à ce qu'un orage, un soir, pousse Cass à emprunter une route qu'elle n'aurait jamais dû prendre, à travers la forêt.

    Trop isolée, trop sombre, trop dangereuse.

    Tellement dangereuse, d'ailleurs, que lorsqu'elle dépasse une voiture arrêtée sur le bord de la chaussée, Cass choisit de ne pas s'arrêter pour proposer son aide à la femme qui se trouve à l'intérieur.

    Mais lorsqu'elle apprend, le lendemain, que la femme a été retrouvée sauvagement assassinée, Cass est assaillie par la culpabilité.

    Et les coups de fil anonymes qu'elle reçoit désormais chez elle transforment ses angoisses en terreur.

    Elle en est persuadée : quelqu'un l'a vue, ce soir là. Quelqu'un qui continue de l'observer. Quelqu'un qui pourrait bien être l'assassin.

    Pourtant ni Matthew, ni Rachel, sa meilleure amie, ne prennent ses craintes au sérieux.

    Et Cass elle-même commence à douter : comment être sûre de quoi que ce soit alors qu'elle perd chaque jour un peu plus la mémoire, oubliant le code de l'alarme, sa place de parking, ce landau qu'elle a commandé même si elle n'a pas d'enfants, et ce que peut bien faire dans sa cuisine ce couteau ensanglanté qu'elle ne reconnaît pas.

    J'ai trouvé dans ce roman un scénario vu et revu, dès le début j'ai su qui était les instigateurs de ce complot et en plus il manque du rythme, mais cela reste une lecture distrayante pour faire passer le temps !!

     


    votre commentaire
  • Cinq ans plus tôt, Kushi, la fille de l'inspecteur Yeruldelgger a été enlevée et assassinée pour l'obliger à abandonner une enquête sur la corruption liée au rachat des terres de la steppe mongole.

    La découverte du cadavre d'une autre fillette va le replonger dans les mêmes tourments. Dans un pays à l'histoire et aux paysages sauvages, une guerre sale d'argent et de pouvoir s'est déclarée autour d'une des richesses minières les plus rares et les plus convoitées de la planète.

    Pour lutter contre les puissances qui veulent s'accaparer son pays, Yeruldelgger va puiser ses forces dans les traditions héritées des guerriers de Gengis Khan, dans les techniques modernes d'investigation, et dans la force de ses poings.

    Parce qu'un homme qui a tout perdu ne peut rien perdre de plus. Il ne peut que tout reconquérir. Peu à peu, sans pitié ni pardon...

    Pourquoi un tel engouement pour ce livre, 600 pages que j'ai quand même lu sans trop de difficultés, sans doute le dépaysement de la situation géographique !!

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique