• Pauvres âmes déchues.

    Il a fallu que je vous tue...

    Mai 1993. Deux sœurs, Alice, 20 ans et Ambre, 21 ans, sont retrouvées mortes en bordure de Garonne. Vêtues de robes de communiantes, elles se font face, attachées à deux troncs d'arbres.

    Le jeune Martin Servaz, qui vient d'intégrer la PJ de Toulouse, participe à sa première enquête. Très vite, il s'intéresse à Erik Lang, célèbre auteur de romans policiers à l’œuvre aussi cruelle que dérangeante.

    Les deux sœurs n'étaient-elles pas ses fans ? L'un de ses plus grands succès ne s'appelle t-il pas La communiante ? L'affaire connaît un dénouement inattendu et violent, laissant Servaz rongé par le doute : dans cette enquête, estime t-il, une pièce manque, une pièce essentielle. 

    Février 2018. Par une nuit glaciale, l'écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée... elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l'affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu'à l'obsession.

    Une épouse, deux sœurs, trois communiantes... et si l'enquête de 1993 s'était trompée de coupable ?

    Pour Servaz, le passé, en ressurgissant, va se transformer en cauchemar. Un cauchemar écrit à l'encre noire.

    Une lecture fluide, un très bon policier, j'ai passé un excellent moment à lire ce roman.

    Pour bien comprendre l'évolution du personnage de Martin Servaz, je vous conseille de lire dans l'ordre : glacé, le cercle, N'éteins pas la lumière et Nuit… car il ya beaucoup d'allusions à ses précédents romans.

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, surnommé le Pitbull, connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple. « Dans vingt-quatre heures elle est pliée », dit même l’un des premiers enquêteurs. Mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

    Après avoir lu "Fantazmë" qui était en fin de compte à lire avant "Toxique", cela ne m'a dérangé plus que cela, pour vous dire pas de temps mort dans ce bouquin, je l'ai dévoré en quelques heures. Un auteur à suivre.

     


    votre commentaire
  • Entre couleurs, parfums, splendeurs incontournables et paysages divers et variés, nous avons voyagé dans ce pays unique qu'est l'Inde.


    votre commentaire
  • Maman disait de moi que j'étais un ange.

    Un ange tombé du ciel.

    Ce que maman a oublié de dire, c'est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais.

    Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.

    Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures.

    Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

    Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.

    Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.

    Une rencontre va peut-être changer son destin…

    Frapper, toujours plus fort.

    Les détruire, les uns après les autres.

    Les tuer tous, jusqu’au dernier.

    Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.

    Un homme dangereux.

    Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.

    Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

    Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !

    Parce que bientôt, tu seras morte.

     

    J'ai commencé ces presque 750 pages un samedi après-midi pour finir un dimanche soir. Ce n'est pas un coup de coeur mais 1000 fois plus, c'est magistrale un vrai chef d'oeuvre d'émotions et croyez moi il y en a. Un livre qui restera gravé dans ma petite tête !

     

     


    votre commentaire
  • Entre couleurs, parfums, splendeurs incontournables et paysages divers et variés, nous avons voyagé dans ce pays unique qu'est l'Inde.


    votre commentaire
  • À l'approche de la quarantaine, Hortense se partage entre son métier de professeur de danse et sa liaison avec un homme marié. Elle se dit heureuse, pourtant elle devient spectatrice de sa vie et est peu à peu gagnée par un indicible vague à l'âme qu'elle refuse d'affronter. Jusqu'au jour où le destin la fait trébucher... Mais ce coup du sort n'est-il pas l'occasion de raviver la flamme intérieure qu'elle avait laissée s'éteindre ?

    Une très belle histoire sur l'amitié, sur l'amour, sur la passion, magnifiquement écrit.

     

     


    votre commentaire
  • Entre couleurs, parfums, splendeurs incontournables et paysages divers et variés, nous avons voyagé dans ce pays unique qu'est l'Inde.


    votre commentaire
  • Janvier 2017. Dans une cave du 18e arrondissement de Paris, un homme est retrouvé, battu à mort. Sur place, beaucoup d’empreintes et un ADN ne correspondant à rien dans les fichiers de police. Le commandant Tomar Khan pense à un règlement de compte. Le genre d’enquête qui restera en suspens des années, se dit-il.

    Mais voilà, l’ADN relevé sur les lieux a déjà été découvert sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort dans une cave lui aussi. Et bientôt la rumeur court dans les quartiers chauds de Paris, celle d’un tueur insaisissable, un Fantazmë, le « spectre » en albanais.

    Tomar et son équipe se lancent dans l’enquête et seront très vite troublés par le parcours des victimes, qui de leur vivant cultivaient carrément le sordide. Pourtant Tomar s’accroche à son devoir de flic, d’autant plus que son avenir lui semble menacé : un lieutenant teigneux de l’IGPN, la police des polices, a convoqué son adjointe, Rhonda, pour l’interroger sur un couteau, une pièce à conviction dans une affaire de meurtre mystérieusement disparue des Archives. Or, ce couteau, c’est celui de Tomar, et si on remonte jusqu’à lui…

    Dans ce bouquin de 264 pages il y a du rythme, ça percute, il y a de la noirceur, on s'y croirait enfin bref pour vous dire que je viens de découvrir un auteur à part entière dans ce monde du polar, une très belle découverte !

     

     


    votre commentaire
  • Entre couleurs, parfums, splendeurs incontournables et paysages divers et variés, nous avons voyagé dans ce pays unique qu'est l'Inde.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires