• En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L'amour, l'aisance financière, le charme, une superbe maison.

    Le bonheur. Vous connaissez tous un couple comme celui qu'ils forment, le genre de couple que vous aimeriez connaître mieux. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L'inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s'avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Jack et Grace l'un sans l'autre. Est-ce cela que l'on appelle le grand amour ? À moins que les apparences ne soient trompeuses. Et que ce mariage parfait ne dissimule un mensonge parfait. Car pourquoi Grace ne répond-elle jamais au téléphone ? Et pourquoi les fenêtres de la chambre sont-elles pourvues de barreaux ?

    Une histoire haletante, au rythme effréné, avec du suspens, qui vous obligera à dévorer ce livre en quelques jours, ou comme moi en quelques heures !

     


    votre commentaire
  • La mésange et l'ogresse de Harold COBERT ****

    "Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas."

    22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, "l’Ogre des Ardennes". Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa "mésange" reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?

    Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?

    En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu’au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au coeur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

    Glauque, noir, toute l'horreur est là. Un tour de force dans l'écriture. Un livre qu'on ne lache sous aucun prétexte.

     


    votre commentaire
  • Quand des policiers viennent annoncer au Docteur Benjamin Delmas que son frère Lucas a été retrouvé noyé dans un canal à Bangkok, il ne comprend pas tout de suite de quoi il s'agit. Il n'a pas vu Lucas depuis si longtemps. Il s'entendait mal avec ce frère rebelle, membre d'une organisation écologiste radicale et si prompte à voir des complots derrière tous les malheurs du monde.

    L'autopsie révèle pourtant que Lucas ne s'est pas noyé par accident. On l'a maintenu sous l'eau.

    Grâce à une étrange lettre cachée et en retrouvant certaines amies de son frère, Benjamin comprend que son frère allait boucler une longue enquête. Il avait voyagé dans plusieurs pays d'Asie à la rencontre de paysans qui n'avaient qu'un seul point commun: ils avaient tous utilisé un pesticide surpuissant, le binarzole, fabriqué par la multinationale BGC.

    Mais à ce moment précis, il est déjà trop tard pour le Docteur Delmas. Des hommes sont sur ses traces...

    Excellent thriller écologique, un auteur Nantais à suivre.

     

     


    votre commentaire
  • Week-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn. Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Dans la foule, une jeune fille avance en titubant avant de s’effondrer sous les yeux de la police.

    Pendant ce temps, Nora Linde s’apprête à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma. Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage.

    L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté, chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui le meurtrier de cette nuit d’été ?

    J'ai lu tous les autres romans de Viveca STEN, et pour celui-ci cela m'a semblé un peu long même si cette lecture reste bonne.

     

     


    votre commentaire
  • Chicago, mercredi 18 février

    Après une longue et épuisante journée de travail, Kristen Mayhew, substitut du procureur de Chicago, fait une horrible découverte en ouvrant le coffre de sa voiture : à l’intérieur, trois caisses contenant des vêtements maculés de sang, des photos de corps mutilés, et des lettres — des lettres qui lui sont directement adressées. 

    Surmontant l’horreur et la panique, Kristen doit se rendre à l’évidence : un tueur a décidé d’abattre les criminels qu’elle n’a pas réussi à mettre derrière les barreaux. Comme s’il pensait avoir pour mission de la seconder. Mais pour Kristen, qui n’a jamais laissé personne accéder à sa vie privée, et à ses secrets, il y a pire. Car très vite, il devient évident que le tueur l’épie.

    Qu’il sait tout d’elle. Qu’il est proche, tout proche. Pour l’aider dans ce cauchemar qui s’intensifie d’heure en heure, Kristen ne peut qu’accepter l’aide de l’inspecteur Abe Reagan.

    Un homme qui lui plaît, qui la bouleverse même, mais dont les bras forts et rassurants lui sont définitivement interdits.

    Un polar-thriller à l'eau de rose, surprenant mais cela fonctionne vraiment très bien, j'ai passé un excellent moment de lecture, merci Karine.

     

     


    votre commentaire
  • Ryan Bonfire, membre des Hells Angels, est de retour à Seattle après quinze ans d'absence. Ancienne étoile montante du rock au passé trouble, il est revenu pour faire couler le sang. Mais bientôt, confronté à sa ville natale et aux fantômes d'hier, il devra affronter ses vieux démons au risque de compromettre sa mission. De son côté, le capitaine Mike Logan a reformé son duo de choc, les lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson, pour mener l'enquête autour d'une tentative de meurtre sur la petite amie d'un policier. Une affaire bien plus sombre qu'il n'y paraît, et qui les amènera à croiser la route tortueuse de Bonfire.

    Bravo pour cette trilogie, j'en redemande. Merci Karine !

     

     


    votre commentaire
  • Le deuxième volet des Nuit noires à Seattle.

    Becky Parker mène la plus douce des vies au sein d’une famille modèle américaine dans la banlieue chic de Seattle. Élève brillante, douée pour la musique, elle vient tout juste de retrouver la trace de son grand frère, Oliver, adopté tout comme elle, mais placé chez des parents bien moins aimants que les siens. La perspective de retrouvailles – ils ne se sont pas vus depuis leur tout jeune âge au Sierra Leone – est assombrie par les circonstances : Oliver est désormais un voyou en perdition, soupçonné du meurtre d’un grand chirurgien. Même si elle ne veut pas y croire, Becky s’interroge : son frère est-il une victime innocente ou un redoutable manipulateur ? Le capitaine Mike Logan charge le lieutenant Rivera et son nouveau coéquipier Liu Zhang de cette enquête délicate où se croisent les bonnes âmes et les trafiquants d’enfants.

    Une très bonne lecture pour un deuxième tome vivement le troisième ce sera pour la semaine prochaine !

     


    votre commentaire
  • De retour à Seattle, Mike Logan, ancien shérif de River Falls, a obtenu le poste de chef du service des homicides. En ce début de printemps, il va être confronté au meurtre d’un jeune étudiant en beaux-arts. Il confie l’affaire à sa meilleure équipe, et très vite les lieutenants Rivera et Nelson en viennent à enquêter sur la famille la plus influente de la ville, les Winedrove, et en particulier sur leurs quatre enfants qui ont chacun choisi d’emprunter des chemins bien différents les uns des autres.  

    Un roman très bien rythmé, des rebondissements, du suspens tout ce que j'aime.

     

     


    votre commentaire
  • Pièges et sacrifices de Roger SMITH ****

    Tout commence lorsque, gonflé aux stéroïdes, le fils de Mike Lane, un riche Blanc du Cap, assassine la fille qu'il a ramenée chez lui. Pas question pour sa mère, Beverly, que la police l'arrête et l'expédie à l'horrible prison de Pollsmoor où il est sûr d'être assassiné. Sans vergogne, elle accuse le fils de sa femme de ménage à demeure. Faible, Mike Lane ne dit rien et, trop heureuse de résoudre le meurtre, la police marche dans la combine. Mais… la femme de ménage a aussi une fille et cette fille, elle, ne lâchera pas tant qu'elle n'aura pas rétabli la vérité. Et, au Cap, la police n'aime pas trop qu'on mette son nez dans ses affaires. Dans une Afrique du Sud où les rapports Noirs-Blancs sont toujours tendus, l'affaire a bien des chances de mal finir…

    Un roman choc, un vrai coup de coeur. Merci Karine pour cette découverte !

     


    votre commentaire
  • Un manuscrit sans fin, une enquête sans corps, une défunte sans visage pour un thriller virtuose ! 

    Aux alentours de Grenoble, un jeune a fini sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans son coffre, le corps d'une femme, les orbites vides, les mains coupées et rassemblées dans un sac. À la station-service où a été vue la voiture pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l'homme qui conduisait n'était pas le propriétaire du véhicule et encore moins le coupable.

    Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L'institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. En pleine promo pour son nouveau roman dans un café parisien, elle résiste à la pression d'un journaliste : elle ne donnera pas à ce vautour ce qu'il attend, à savoir un papier sur un auteur à succès subissant dans sa vie l'horreur racontée dans ses livres. Car sa vie, c'est un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, L'inspirante, villa posée au bord des dunes de la Côte d'Opale où est resté son mari depuis la disparition de leur fille. Mais un appel lui annonçant son hospitalisation à la suite d'une agression va faire resurgir le pire des quatre dernières années écoulées. Il a perdu la mémoire. Elle est seule.

    Dans le vent, le sable et le brouillard, une question se posera : faut-il faire de cette vie-là un manuscrit inachevé, et en commencer un autre ?

    Que dire après cette lecture addictive, j'ai le cerveau à l'envers, retourné, enfin vous aurez compris que j'ai adoré et je peux vous dire que ces l'un de ces meilleurs romans.

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires