• La scène des souvenirs de Kate MORTON

    2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend dans le Suffolk, au chevet de sa mère âgée. Dans la ferme de son enfance, la comédienne est assaillie par les souvenirs, et plus particulièrement par les images d'un après-midi d'été étouffant, cinquante ans auparavant. Partie se réfugier dans une cabane perchée dans les arbres afin de rêvasser tranquillement, Laurel, alors adolescente, avait vu sa mère poignarder un inconnu. Un événement que personne n'avait évoqué par la suite. Hantée par ce drame resté secret, Laurel décide de plonger dans le passé de sa famille. Elle trouve dans le grenier une photographie datant de la Seconde Guerre mondiale qui lui révèle l'existence d'une certaine Vivien…

    Plutôt déçu par ce roman dont le résumé était pourtant très promettant.


    votre commentaire
  • Le dernier des nôtres d'Adélaïde DE CLERMONT-TONNERRE ★★★★

    «La première chose que je vis d'elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu'enserrait la bride d'une sandale bleue...»

    Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme.

    Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d'un petit garçon.

    Avec puissance et émotion, Adélaïde de Clermont-Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes new-yorkaises, de la tragédie d'un monde finissant à l'énergie d'un monde naissant... Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga.

     


    votre commentaire
  • Avant toi de Jojo MOYES ★★★★

    Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis.

    Permettez moi un conseil : ne vous arrêtez pas aux apparences de roman à l'eau de rose et découvrez vite ce très beau roman !


    votre commentaire
  • Le dernier chant de Sonja DELZONGLE

    Et si les animaux n'étaient que de malheureuses sentinelles... "C'est le bruit, qui tue. Le dernier chant. Il apporte la mort". Telle est la prédiction de la vieille Innu devant l'immense cimetière qu'est devenu le fleuve Saint-Laurent en ce matin d'août 2021. A perte de vue, des marsouins, des bélugas, quelques orques, flottent le ventre en l'air. Une hécatombe sans précédent. Deux mois après, dans une réserve du Congo, les gorilles succombent eux aussi à un mal inexpliqué. Et, chose stupéfiante, les survivants, prostrés semblent pleurer... Quel lien entre ces phénomènes qui se multiplient dans le monde ? A qui profite la disparition de ces êtres vivants ? C'est ce que se demande Shan, chercheuse à l'Institut de virologie de Grenoble, en découvrant le dossier déposé sur son bureau par un stagiaire. La voilà décidée à mener l'enquête, seule. Mais déjà, des yeux la surveillent, quoi qu'elle fasse, où qu'elle s'envole... Et à l'approche de la vérité, Shan mettra en jeu non seulement ses convictions, mais aussi sa propre vie. Entre peurs ancestrales et angoisses de fin du monde, une plongée vertigineuse aux confins de l'humanité. Un thriller intense et bouleversant. 

    Excellent thriller écologique. Une intrigue prenante, surprenante et parfois très poétique.


    votre commentaire
  • La chasse de Bernard MINIER

    « Il y a des ténèbres qu’aucun soleil ne peut dissiper. »

    Sous le halo de la pleine lune, un cerf surgit de la forêt.

    L'animal a des yeux humains.

    Ce n'est pas une bête sauvage qui a été chassée dans les forêts de l'Ariège…

    Que dire, que j'ai été déçu ? et bien oui je l'ai été, il manquait je ne sais quoi pour me tenir en haleine, des rebondissements, des retournements de situation à la pelle. C'est surement un thriller efficace, mais je reste déçu !! Et maintenant, à vous, n'hésitez pas à vous faire votre avis ! 


    votre commentaire
  • Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau.

    C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt.

    Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.

    Ce sont des pères absents : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.

    C’est une culpabilité sans fin.

    Moira O’Donnell, c’est la solitude d’une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort.

    Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d’autres projets pour elle… Et un problème n’arrivant jamais seul, l’équilibre précaire qu’elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie. 

    Excellent, un vrai coup de coeur pour ce nouveau roman. C'est prenant, haletant, c'est machiavélique à souhait, que dire de plus... lisez-le !!


    votre commentaire
  • L'albatros de Nicolas HOUGUET

    Mardi 20 octobre 2015. À l’Olympia, la foule se presse pour aller écouter Patti Smith. Nicolas emprunte une coursive, fait rouler son fauteuil jusqu’à l’ascenseur et s’installe au milieu des gradins, au-dessus de la table de mixage – « absurdement placé, comme toujours ». C’est la première fois qu’il se rend seul à un concert. Dans la fosse, invisible, se trouve celle qu’il a aimée et qui est partie.

    Soudain, Patti Smith entre en scène. Elle a soixante-huit ans, la puissance des sorcières, le regard sauvage. Gloria ! Sa voix est un ciel dans lequel Nicolas s’élance les yeux fermés. Il y retrouve l’enfance, les peines et les joies, les chers disparus, les histoires d’amour, les rêves d’un corps empêché. Il y retrouve tous les poètes, les chanteurs et les écrivains qui lui ont donné une place dans le monde. Il s’y retrouve lui.

    J'ai été touché par sa façon de raconter l'amour à travers la musique, les morceaux qui défilent, la vie au ralenti, l'émotion sur le fil. 

    Il s'agit d'un premier roman.

     

    Bravo !


    votre commentaire
  • Oghi, paralysé après un accident de voiture ayant causé la mort de sa femme, se retrouve enfermé chez lui sous la tutelle d’une belle-mère étrange. Cette dernière s’obstine à creuser un immense trou dans le jardin entretenu autrefois par sa fille, afin, dit-elle, de terminer ce qu’elle avait commencé...

    Bon suspens, bon court roman. Belle découverte, malgré une fin un peu convenue. 


    votre commentaire
  • Mon frère ce zéro de Colin THIBERT

    Persuadé que son ami Canard tient le coup du siècle pour se faire de l’argent facile, Antoine réquisitionne l’aide de Jean-Jacques, ancien collègue et compagnon de galère. Leur plan ? Enlever Julien, jumeau d’un célèbre milliardaire résidant dans une maison de santé, l’embarquer en Suisse, usurper l’identité de son frère et escroquer la banque en récupérant un joli pactole. Un plan simple, sans armes et sans violence, promis juré !

    D’abord sceptique, Jean-Jacques, aux abois depuis que sa femme l’a mis à la porte après une énième tromperie, accepte. Mais flanqué de ces deux bras cassés, ce dernier va devoir prendre les choses en main s’il veut une chance de réussir. Pour commencer, il leur faut de l’argent et ça, aucun d’eux n’en a. Qui mieux que le riche psychologue de la maison de santé pour apporter le capital de départ ?

    Évidemment, rien ne se passe comme prévu et l’improbable trio enchaîne les bévues. Ce qui ressemblait au plan parfait vire au fiasco quand la police se lance à la recherche de Julien.

     

    Un style tout à fait corrosif. J'ai aimé le style brut des dialogues ainsi que les descriptions pleine d'humour. Un vrai régal de lecture.

     


    votre commentaire
  • Maudite année 1798 pour la Pâqueline ! D'abord le procès de son fils Victor, qui lui vaut une réputation ignominieuse. Et maintenant l'incendie de sa maison ! Réfugiée chez son rejeton, qui a fait fortune de son métier d'embaumeur et de trafics d'organes, exaspérée, elle accouche d'une idée diabolique : elle va lui jeter au visage les secrets dramatiques de son enfance, en couvrant les murs de ses écritures. Et ira jusqu'à le dépouiller de ses richesses...

    Mais quelle est cette femme, qui suscite le dégoût autant que l'éclat de rire et l'émotion ? 

    Et quel est donc ce roman extraordinaire, qui marie finesse et outrance, méchanceté et tendresse, érudition et imagination – jusqu'à l'apothéose finale ? 

    Extrêmement bien écrit et documenté. L'ambiance est glauque, sale, parfois monstrueuse mais très justement nuancée avec des instants de tendresse, d'humanité et de gourmandises aussi... à l'image du personnage de Pâqueline.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires