• Une petite barque, seule sur l’océan en furie. 

    Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots. 

    Un combat inouï pour la survie d’une famille. 

    Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île. 

    Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants. 

    N'hésitez pas à vous plonger dans ce roman… Sensations garanties... 


    votre commentaire
  • Tournon, dix mille habitants, petite ville de la vallée du Rhône recroquevillée sur elle-même et balayée par le souffle glacial du mistral. Immobile, presque éteinte. Jusqu’à ce qu’une série de suicides d’adolescents vienne perturber le fragile équilibre de la cité et libérer les vieux démons qui y sommeillent.

    Le lieutenant Alexandre Korvine est dépêché sur place pour enquêter. Plus habitué à traquer les dealers et à pratiquer des autopsies qu’à fouiller les placards et feuilleter les albums de famille, il entame rapidement une descente aux enfers. Trois jours de chasse à l’homme qui voient la ville mourir à petit feu et entraîner ses enfants dans un processus autodestructeur. Trois jours de chaos au cours desquels Korvine, usé, hanté par son propre passé et au bord de l’explosion, se transforme en missionnaire pour tenter de percer le secret qui ronge les parents des suicidés.

    Un secret en forme de nature morte, composé de portraits en trompe-l’œil. Mensonges par omission, suspects commis d’office, vidéos compromettantes et étranges résultats d’analyses médicales. Une guerre que Korvine doit mener seul sans jamais céder un pouce de terrain, quitte à se transformer en bombe humaine au service de la vérité. Là où précisément tout se complique…

    Un roman noir très efficace, suspens et rebondissements à la pelle, et le personnage principal vaut vraiment le détour.


    votre commentaire
  • Pendant trois ans, Frédérique Deghelt, écrivain, et Astrid di Crollalanza, photographe, ont donné image et parole à ceux qui ne sont généralement pas représentables, pas audibles, et que nous appelons « handicapés », sans jamais donner à ce mot une autre définition que celle d'un manque. 

    Être beau, ce sont dix-huit portraits croqués par Frédérique Deghelt, qui est mère d'un enfant différent. Elle a rencontré des gens de tous âges, tous milieux, toutes professions, qui ont pour point commun de ne pas être dans la « norme ». Elle partage avec nous une réflexion engagée sur l'image de soi et la place de l'Autre dans notre société. Quel miroir nous tendent ces corps brisés ou infirmes, qui sont aussi des corps réparés, transcendés ? Quels sont leurs pouvoirs, physiques et symboliques ? Qu'ont-ils à nous apprendre ? 

    Être beau, ce sont dix-huit séances de pose où chaque personne photographiée a choisi son univers, son décor, pour se présenter comme elle le souhaitait. Un corps-à-corps avec notre condition humaine... 

    Parce qu'être beau, c'est être soi.

    Être beau, ne pourra pas vous laisser insensible car chacun a été, est ou sera confronté à une personne «différente» et notre regard doit toujours rester bienveillant, ne pas juger, ne pas stigmatiser car derrière cette différence, il y a une personne, une intelligence, un coeur, une âme auxquels notre regard doit s'attarder. Lisez ce livre. Il est beau et surtout vous ferez connaissance avec de belles personnes que deux autres belles personnes nous permettent de rencontrer et de nous faire réfléchir. 


    votre commentaire
  • Ils ont trois jours à San Francisco. Trois jours pour écrire leur histoire. Que feriez-vous si un fantôme débarquait dans votre vie et vous demandait de l'aider à réaliser son vœu le plus cher ? Seriez-vous prêt à partir avec lui en avion à l'autre bout du monde ? Au risque de passer pour un fou ? Et si ce fantôme était celui de votre père ? Thomas, pianiste virtuose, est entraîné dans une aventure fabuleuse : une promesse, un voyage pour rattraper le temps perdu, et une rencontre inattendue... 

    C'est un roman tout gentil, le livre se lit facilement. J'ai trouvé l'histoire plutôt simple et sans réel rebondissement. J'ai apprécié cette lecture qui a eu le mérite de me faire sourire à plusieurs reprises. J'aurais aimé que cette histoire me remue davantage. 


    votre commentaire
  • La jeune journaliste Audrey Grimaud est dépêchée sur une affaire d’incendie criminel au hameau, dans une campagne austère déjà bouleversée depuis une douzaine d’années par une série de meurtres commis par un mystérieux tueur surnommé l’Empailleur. Le passé d’Audrey est étroitement lié à ce lieu où, petite, elle venait passer ses vacances chez ses grands-parents, membres d’une communauté de "Purs" vivant à l’écart du monde moderne selon des principes sectaires, et où elle a découvert de lourds secrets bien enfouis. L’incendie criminel qui fait sept victimes parmi les Purs est-il lié aux meurtres en série ? Tous ces événements ont-ils un rapport avec l’histoire nébuleuse du hameau ? La vérité ne se trouve pas toujours là où on le pense… 

    Désolé, mais là je n'ai pas accroché du tout.

     


    votre commentaire
  • 2017. Sans prévenir, sont entrés dans le quotidien de Patrick Chêne des mots jusque-là étrangers. Scanner, ganglions, tumeur, cancer, chimiothérapie, ablation... Pendant l'hiver on lui administre quatre lourdes séances de chimiothérapie. Au printemps, il doit subir une lourde opération pour traiter son cancer. Lorsqu'à l'automne l'homme de télévision rend publique cette très douloureuse période en mettant en avant l'extraordinaire bienveillance des personnels de santé, la vidéo de ses confidences est vue plus de huit millions de fois. Un record ! Comme si les internautes avaient voulu dire combien ils étaient attachés à leur hôpital et concernés par son avenir incertain. 

    Ses échanges avec le Professeur Peyromaure vont faire naître chez Patrick Chêne l'idée d'un livre écrit à deux mains avec l'homme qui lui a sauvé la vie. Un ouvrage qui dépasse la simple introspection pour prendre une dimension plus éthique et sociétale. Ainsi est né Stade 2. 

    Patrick Chêne y raconte le quotidien d'un malade. Ses souffrances, ses doutes, ses peurs, ses angoisses et ses espoirs. C'est aussi l'histoire de la victoire d'un clan réuni autour de Laurence sa femme. A la lueur du récit de son patient, le Professeur Peyromaure saisit l'occasion de tirer de bruyantes sonnettes d'alarme sur l'avenir de la médecine publique. Le discours est sans concession. Tout est dénoncé. De la démission des médecins face à la prise de pouvoir des administratifs jusqu'à l'attitude parfois irresponsable des malades. Tandis qu'on accompagne Patrick Chêne dans le monde des malades, qu'on s'émeut avec lui des moments de grâce vécus en famille, des instants de doute extrême ou de rencontres inattendues, on évoque avec le Professeur tous les sujets qui fâchent à l'hôpital. Ceux dont on ne parle pas... 

    Véritable déclaration d'amour de Patrick Chêne aux personnels soignants qui ont croisé sa route pendant l'épreuve, Stade 2 est aussi une dénonciation de la dégradation des conditions de travail de ces héros du quotidien.

    Un plaidoyer très réussi entre un patient (Patrick CHÊNE) et son urologue (Professeur PEYROMAURE) pour l'hôpital public. Je me suis retrouvé dans beaucoup des situations décrites dans la maladie et le vécu avec toutes les équipes soignantes, personnel d'entretien et administratifs de l'hôpital.

     


    votre commentaire
  • Une anonyme - une célébrité. Une mère de famille - Une célibataire sans enfant. Une innocente - une coupable.

    A laquelle feriez-vous confiance ? 

    Au début de l'été, Jason Zimmer, enseigne de vaisseau des gardes-côtes du district de Santa Barbara, sauve in extremis de l'océan déchaîné une jeune femme. Vicky Lance, une chanteuse célèbre, connue pour ses frasques et sa vie dissolue. Mais Jason est persuadé que derrière cette image, se cache une personnalité bien plus complexe et touchante.

    Quels terribles secrets peut-elle bien cacher ? De son côté, Keith Morrison, journaliste au Santa Barbara News, écrit des articles où il dresse le portrait de citoyens ordinaires. Il vient de porter son choix sur une mère de famille, danseuse dans un club privé. Le parcours exemplaire d'une femme modèle, farouchement déterminée à s'en sortir. Mais est-elle vraiment prête à tout ? Enfin, un cadavre a été retrouvé dans la campagne environnante.

    Sandy Dawson, sergent au commissariat de la ville, est appelée sur place. La piste criminelle est aussitôt envisagée. Qui est innocent, qui est coupable ? Méfiez-vous des apparences...

    Une bonne lecture à lire au coin du feu ou au bord de la piscine suivant la saison. 


    votre commentaire
  • Jeanne Hébuterne est une jeune fille quand, en 1916, elle rencontre Amedeo Modigliani. De quinze ans son aîné, il est un artiste « maudit », vivant dans la misère, à Montparnasse. Elle veut s’émanciper de ses parents et de son frère, et devenir peintre elle aussi. Ils tombent fous amoureux. De Paris à Nice - où ils fuient les combats de la Première Guerre mondiale –, ils bravent les bonnes mœurs et les interdits familiaux. Mais leur amour incandescent les conduit aux confins de la folie. 

    J'ai aimé ce livre. Il plaira certainement à tous ceux qui veulent en apprendre davantage sur Modigliani, et se replonger dans ces années incroyables pendant lesquelles la première guerre mondiale ne parvenait pas à brider la créativité des artistes parisiens, avant que les combats et la grippe espagnole ne viennent briser ces destins incroyables. 


    votre commentaire
  • Sara Gallagher, 34 ans, mère d'une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu'elle a été adoptée. Mais, alors qu'elle se prépare à épouser Evan, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.

    Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique, qui n';est autre que le tristement célèbre Tueur des Campings, un serial killer que la police canadienne cherche à coincer depuis des années.

    Quand ce dernier - qui prétend se prénommer John - prend contact avec elle pour faire sa connaissance, Sara se retrouve prise au piège. Elle ne veut pas lui parler. Lui menace de tuer si elle interrompt leurs conversations téléphoniques. Et il passe à l'acte...

    De plus, la police pousse la jeune femme à poursuivre leur échange pour localiser le tueur. Mais le pire est à venir. Un jour, John réussit à attirer Sara et sa fille dans une cabane perdue au fond des bois sur l'île de Vancouver...

    J'ai apprécié ce roman, le suspens est bien présent, par contre il me semble que le dénouement à été un peu bâcler.

     

     


    votre commentaire
  • Clarisse est morte. Elle ouvre les yeux sur son corps mutilé, entouré par la police scientifique qui s’affaire sur la scène de crime de son propre meurtre, quelque part sur une route de montagne des Alpes françaises… Elle va se remémorer les heures qui ont précédé sa mort, afin de confondre son meurtrier. Des indices portent à croire qu’un tueur, recherché par la police depuis des années serait dans la région…

    Trouver son meurtrier une fois mort, le seul moyen d’accéder au repos éternel…

    Quel livre ! Epoustouflant ! une lecture très vite addictive, un vrai page turner, un twist final qui m'a retourné la cervelle. Un grand BRAVO.


    votre commentaire