• Bonjour à tous,

    Tout simplement Joyeux Noël...

    Bisous à tous.

    Bruno.


    votre commentaire
  • Bonjour à tous,

    Une petite visite sur le Marché de Noël à Nantes :

    Je vous souhaite un excellent réveillon, avec la famille, avec des amis, ou en tête à tête (comme nous), et pour toutes les personnes qui seront seuls, vous avez toute ma pensée affectueuse.

    Bisous.

    Bruno.


    1 commentaire
  • Champagne !!!

    Bonjour à tous,

    Voilà, on y arrive, c'est bientôt Noël et à cette occasion on boit du champagne, ce n'est pas mon cas car je n'aime vraiment pas. Mais ce n'est pas parce que je n'aime pas que je ne vais vous en parler !!!

    La tradition viticole en Champagne est assez ancienne : elle remonte en effet à l’époque des romains. 
    Ce sont eux qui ont planté les premières vignes. Le vignoble champenois s’est ensuite maintenu grâce à l’attention que lui a porté le clergé et notamment les évèchés de Reims et Châlons. 
    Au Moyen Age, les vins issus de la côte de Champagne étaient assimilés aux "Vins de France", que l’on produisait dans tout le Bassin Parisien. Le seul mérite des vins originaires de la région de Reims et d’Epernay était alors de ne pas faire trop de mal à ceux qui en buvaient !.Ces vins ne portent le nom qu’on leur connaît aujourd’hui que depuis le règne du Roi Henri IV, à la fin du XVIème siècle : c’est à Paris qu’on les désigna pour la première fois comme "vins de Champagne". Ce terme eût beaucoup de mal à s’imposer car, pour les rémois par exemple, la Champagne désignait l’étendue des terres infertiles, où l’on ne pouvait que faire paître des moutons : c’était justement tout ce qui s’opposait au vignoble !

     

    Tout au long du XVIIème siècle, ces vins connurent de plus en plus d’adeptes, tant à la cour de France qu’à la cour d’Angleterre, grâce notamment à la promotion qu’en faisait une grande famille parisienne qui possédait de vastes terres en Champagne. Ces amateurs sont responsables de l’évolution des "vins de Champagne" en vins gris, très faiblement colorés.

     

    Or, les vignerons se sont très vite aperçus que ces vins gris vieillisaient très mal en fûts. Ils eurent alors l’idée de les mettre rapidement en bouteille afin de conserver au mieux les arômes.On estime que les premières mises en bouteille datent des années 1660. Le tirage avait lieu avant la fin de la première fermentation.

     

    Les champenois ont découvert que les vins devenaient naturellement pétillants et particulièrement s’ils étaient peu colorés, peu chargés en alcool et tirés à l’équinoxe du printemps.

     

    Cette évolution séduisit immédiatement les anglais : c’est peut-être grâce à eux que le vin de Champagne resta pétillant car il causa dès lors beaucoup de tracas aux vignerons : les bouteilles explosaient !

     

    Le champagne n’était pas encore complètement achevé : il lui restait à avoir un père ; ce fut Dom Pérignon, moine à l’Abbaye bénédictine d’Hautvillers, responsable des vignes, des pressoirs et des celliers appartenant à l’Abbaye de 1668 à 1715. Un autre moine bénédictin d’Hautvillers affirma en 1821 que Dom Pérignon avait inventé la méthode d’élaboration d’un vin pétillant. Aujourd’hui, on a tendance à penser qu’il aurait été plutôt le premier à pratiquer l’assemblage. Néanmois, on est certain que cet homme était un savant oenologue et que ses vins jouissaient d’une très grande réputation à son époque.

     

    C’est au XVIIIème siècle que le champagne commença à acquérir une renommée mondiale, grâce à de célèbres globe-trotters tels Claude Moët, Philippe Clicquot, Florenz-Louis Heidsieck. Au XIXème siècle, Pierre-Nicolas-Marie Perriet-Jouet, Mumm, Bollinger... prennent le relais. De célèbres veuves commes Mme Pommery, Mme Clicquot, Mme Perrier pour ne citer qu’elles reprirent les affaires de leurs maris en main et achevèrent la promotion d’un champagne de qualité irréprochable.

     

    Pour l’anecdote, le champagne Brut a été créé en 1876 à la demande des anglais, qui contrairement aux français à l’époque, préféraient boire des vins secs.

     

    Le champagne fut définitivement reconnu comme étant le vin des sacres le 7 juin 1654 lors de l’avènement du Roi Louis XIV.

     

    En 2011, 330 millions de bouteilles ont été expédiées dans le monde

     


    2 commentaires
  • Bonjour à tous,

    Des petites vidéos pour vous mettre de bonne humeur, bon franchement je ne sais pas si vous allez aimé la musique, mais regarder la coordination de la musique et des lumières, moi personnellement j'ai trouvé que c'était bien fait. A vous de juger !!!

      

     

     

     

    Ca fait rêver, toutes ces lumières, bonne journée à tous et à très vite.

    Bisous.

    Bruno.

     

     


    1 commentaire
  •  

    Créée par Paul GINESTE de SAURS 
    en 1959 au 271 Bvd Pereire à Paris, 
    sous l'enseigne
    "Le Relais de Venise - Son Entrecôte"

    la formule à plat unique est restée inchangée depuis cette date.Cette formule consiste en une tranche de faux filet parée de 170 grammes accompagnée de frites maison à volonté et de sa fameuse sauce.Son fils Henri, à son tour, a monté Toulouse en 1962, Bordeaux en 1966, Nantes en 1980, Montpellier en 1990 et enfin Lyon en 1999.

    Ces restaurants se distinguent par leur décor mural écossais et noir, un nappage jaune citron et des hôtesses de salle en chemisier jaune et tablier noir. La façade extérieure est égayée par des stores à bandes verticales jaunes et noires du meilleur effet.

     

     

    Quand vous allez vous balader sur Nantes n'hésitez pas à aller manger à l'Entrecôte, un plat unique, très copieux, une viande divine et d'excellentes frites et en plus une bonne sauce.

    Bisous à tous et à très vite.

    Bruno. 

     

     


    4 commentaires
  • Un homme se rend chez un guérisseur pour des douleurs au dos. Le guérisseur passe ses mains au-dessus de la tête de son client et fait :

    - Bzzzzzzzzzzzzzz ! Bzzzzzzzzzzzzz !

     

    Voilà, vous êtes guéri !

    L’homme passe alors ses mains au-dessus du bureau du guérisseur et fait :

    - Bzzzzzzzzzzzzzzzzz ! Bzzzzzzzzzzzzzz ! Voilà vous êtes payé !

     


    votre commentaire
  • Bonjour à tous,

    Cet après midi, j'avais rendez-vous avec mon urologue à l'hôpital de St Nazaire. Après quelques minutes d'attente, il m'a reçu, avec sa décontraction habituelle Il m'a tout de suite rassuré sur les prélèvements fait lors de ma dernière opération, elles sont saines. :))

    Il me demande si les suites de l'opération se sont bien passées, je lui raconte mon allergie aux antibiotiques et puis surtout que j'ai toujours des reflux vésicales. Cela ne l'a pas surpris. Donc pour faire simple, dans 2 ans, il faudra me faire réopérer pour faire une ablation partielle de la vessie et une reconstruction de celle-ci. Pourquoi 2 ans ? et bien il faut attendre tout ce temps pour que les cellules cancéreuses ne soient plus présentes. :((

    Pour les douleurs j'irai voir mon médecin traitant pour qu'il me donne ce qu'il faut, là franchement je n'y crois pas trop, car jusqu'à ce jour je n'ai rien eu qui calme vraiment la douleur !!

    J'allais oublier, ma prochaine fibroscopie est toujours maintenue pour le 13 mars, par contre il faudra que je refasse une systographie et là franchement ce n'est la joie pour refaire cet examen. Je lance un appel que celui qui se propose de prendre aura une éternelle reconnaissance !!!!!!

    Pour conclure, les nouvelles sont plutôt bonnes et cela est rassurant. Maintenant je suis tranquille pour un moment, je vais pouvoir profiter pleinement de l'hiver et des fêtes qui arrivent à grand pas.

    Bisous à tous et à très vite.

    Bruno.


    1 commentaire
  • Pour cette recette il vous faudra un dos de cabillaud, des blancs de poireaux, 20cl de crème, sel, poivre, et curry. C'est simple et en plus vous pouvez faire cette recette avec n'importe quel poisson, avec des pavés de saumon c'est excellent également.

    Emincez finement les blancs de poireaux, gardez le vert du poireau pour en faire une soupe. Dans un peu de matière grasse, faîtes revenir le blanc jusqu'à ce que cela prenne de la couleur. Pendant ce temps, coupez votre poisson en dès, les mettre dans un plat. Mettre 20cl de crème dans un bol, salez, poivrez et mettez du curry, plus ou moins selon votre goût. Mettre les blancs de poireaux encore chauds sur le poisson et et y mettre la crème par dessus et il ne reste qu'à enfourner 200°C pendant... je ne sais pas trop, je fais ça au feeling, disons 30 minutes, cela aura le temps de gratiner légèrement.

    Recette Dos de cabillaud aux poireaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Recette Dos de cabillaud aux poireaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Recette Dos de cabillaud aux poireaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Recette Dos de cabillaud aux poireaux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il ne reste plus qu'à ce mettre à table.      

     

    Bon appétit, miam, miam.


    2 commentaires
  • Bonjour à tous,

    Demain c'est un jour important pour moi, je vais avoir les résultats de mes prélèvements que j'ai subi lors de ma dernière intervention chirurgicale il y a un mois. Il y a une semaine j'ai fait des analyses de sang et d'urine, les résultats ne sont pas terribles, l'opération n'a pas eu le résultat escompté, mais bon patience, patience résultat demain après midi.

    Allez, on rigole un peu, une bonne hsitoire, humour noir garanti, comme je les aime !!!!!!

    Au secours ! au secours !

     

    Une infirmière accourt et tente de le tranquilliser.

     

    Calmez-vous, Monsieur, vous avez eu un grave accident mais tout va bien maintenant.

     

    Je ne sens plus mes jambes ! je ne sens plus mes jambes !

     

    Calmez-vous… Calmez-vous…

     

    Mais je vous dis que je ne sens plus mes jambes !

     

    Je sais, je sais. Mais c’est tout à fait normal, on vous a amputé des deux bras !

     

     

     

    A demain pour les nouvelles.

     

    Bisous.

     

    Bruno.


    5 commentaires
  • Ce n’est pas la peine de débrancher, ça risque rien !

    Et hop, sans les mains !

    C’est toi-même qui as cueilli ces champignons ?

    Tu ne trouves pas que ça sent le gaz ?

    Ce n’est pas la peine que je mette ma ceinture, les gendarmes ne contrôlent jamais sur cette route !

    On prend la piste bleue ou on fait du hors piste ?

    Oups, j’ai oublié mon casque !

    A quelle hauteur on est là ?

    Double chérie ! double ! je te dis de doubler !

    Tu n’aurais pas un peu d’alcool pour démarrer le barbecue ?

    C’est quoi ce voyant rouge ?

    Ca passe… ça passe… ça passe…

    Déconnez pas !je ne sais nager !

    Quel orage ! vite, allons nous abriter sous l’arbre !

    Baignade interdite.

    Réserve de chasse.

    Ligne à haute tension.

    Danger, ne pas toucher.

    Un train peut en cacher un autre.

    Charge maximum autorisée : 250 kg.

    Ne pas secouer.

    Liste des contre-indications thérapeutiques.

    Un homme à la fois.

    Ne pas se balancer.

    N’approcher pas de la cage.

    Attention à la fermeture des portes.

    Entrée du commissariat.

    Eject. Don’t press.

    Tu peux jouer avec, il n’est pas chargé.

    Recule… Encore un peu… Recule encore…

    Il ne faut pas vous inquiéter, ce n’est qu’une opération bénigne.

    Même pas cap’ !

    Fais comme moi, ne regarde pas en bas.

    Attention à la marche.

    Passe devant, je te suis.

    Ne bouge surtout pas.

    Attention, ça glisse…

    Tu veux pas que je conduise ? Tu n’es pas fatigué ?

    Tu vois bien qu’il est gentil ce chien !

    Bonjour , je suis l’anesthésiste !

    Tu crois que je t’inciterais à faire ça s’il y avait un risque ?

    Vous avez demandé les pompiers, ne quittez pas… vous avez demandé les pompiers, ne quittez pas… vous avez demandé les pompiers…


    1 commentaire