• On ne voyait que le bonheur de Grégoire Delacourt ***

    Antoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Une nuit il s'intéresse à la valeur de la sienne et nous entraîne au coeur de notre humanité. 

    Des mots simples, justes, des phrases courtes mais d'une force, d'une puissance à vous retourner les tripes, à vous attendrir encore plus le muscle qu'est le coeur. Comme le disait Freud : "Quelque soit l'éducation qu'on donnera à nos enfants, elle sera forcément mauvaise". On prend une gifle monumentale en lisant ce livre car on comprend que pour continuer son chemin paisiblement et afin de modifier l'image que l'on  de soit, un jour il faut pardonner à toutes les personnes qui vous on fait du mal, car eux aussi ont été un jour des enfants. La vie n'a pas de prix.

    ***

    *  Moyen

    **  Bon

    *** Très bon

    **** Excellent


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :