• La timidité des arbres

    Concrètement, les arbres laissent un espace régulier entre eux, appelé « fente de timidité », ce qui peut donner un résultat aussi joli qu'impressionnant ! On n'est pas encore certains de la raison d'être de cette stratégie d'évitement, mais certains scientifiques avancent plusieurs théories pour l'expliquer.

    Pour certains, en maintenant une certaine marge d'isolement entre eux, les arbres diminuent leurs chances d'être contaminés en cas d'épidémie. D'autres y voient plutôt une manière de limiter la propagation des insectes envahisseurs. D'autres encore supposent que ces espaces laissés entre les arbres permettent à la lumière du soleil de percer la canopée et de mieux pénétrer la végétation.

    Il se pourait également que la croissance des arbres soit inhibée par le contact des jeunes bourgeons lorsque le vent les fait se frotter les uns aux autres, ou encore que les arbres soient sensibles aux échanges gazeux entre les feuilles des branches des arbres voisins.

    En France, deux grandes espèces ont cet étrange comportement, le chêne vert et le pin parasol. Mais même chez les autres espèces d'arbres qui n'ont pas de « fente de timidité », il n'arrive quasiment jamais que les branches s'interpénètrent complètement. Les arbres sont capables de sentir la présence de leurs congénères et préfèrent pousser à l'écart les uns des autres, maximisant ainsi la surface offerte aux rayons du soleil !

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :